Mes articles

Femme Sacrée

Dans une société où la liberté des femmes est souvent conditionnée par des normes préétablies, il est crucial de réfléchir au corps en tant que lieu d’expression individuelle. « Habiter son propre corps » devient ainsi un acte de résistance, une affirmation de soi contre les pressions extérieures. La quête de liberté transcende les limites imposées, permettant aux femmes de redéfinir leur identité à travers la réappropriation de leur espace corporel. Là sororité inspire les femmes à embrasser leur authenticité et à utiliser leur puissance pour lutter en faveur de leur liberté individuelle et collective.

Je propose durant ce stage, des libérations corporelles, mais aussi des libérations par une parole thérapeutique, un travail d’ancrage et d’alignement, des méditations, un  rituel de passage puissant et fondateur.
Rituel de passage:
« C’était le moment du rituel de passage, une cérémonie ancestrale empreinte de signification et de profondeur.
C’était le moment d’oser, de transcender les limites imposées par le passé et de se libérer des chaînes qui entravaient leur potentiel. Les voiles qui avaient longtemps obscurci leurs esprits devaient maintenant être levés, révélant la véritable essence de chaque femme présente.
. Les femmes, unies par le désir commun de transformation, se soutenaient mutuellement dans cette quête vers l’authenticité. Chacune devait faire face à ses peurs, abandonner les masques sociaux .
Au fil du rituel, la profondeur de leurs émotions émergea, comme des vagues puissantes venant ébranler les fondations de l’ancien soi. C’était un acte de courage, un défi lancé à la conformité et à la stagnation. La renaissance n’était pas seulement un renouveau extérieur, mais un éveil intérieur, une résurgence de la force intime qui avait été longtemps étouffée.
Le rituel avait servi de catalyseur, un point de départ vers un voyage continu d’exploration et de croissance. Les femmes avaient non seulement osé affronter leur vérité, mais elles avaient également trouvé la force de la célébrer. »

« La Femme Créatrice est une Femme amoureuse de la Vie, de sa Vie »

Elle va créer la magie dans les actes les plus simples de son quotidien. La Créative se laisse traverser par l’élan de vie, elle accepte de se laisser traverser. Elle n’agit pas avec son mental, elle agit par instinct, elle sent, elle ressent. Elle écoute son intuition, puis elle pose des actes. La Femme créatrice se laisse traverser par le grand souffle de la vie. Elle sort des sentiers battus, elle cherche les chemins plus touffus, plus secrets, plus intimes, ceux qui sentent l’humus. Elle reconnaît les traces de ses aînées… « Les Éveilleuses ». Celles qui ont ouvert la voie des Femmes « Sauvages ». Celles qui ne se laissent pas enfermer par l’étroitesse de leurs peurs, elles ouvrent les portes, les laissent grandes ouvertes. Celles qui osent, car c’est bien de ça dont il est question « Oser ». S’autoriser à réveiller ce que chacune porte en elle : « la Magicienne ». Oui, s’autoriser à créer le merveilleux car la Femme créatrice est une Artiste de la Vie. Elle transforme le monotone, le conventionnel, la grisaille par sa fantaisie en alerte, vivante, vibrante. Elle redonne de la couleur, elle laisse jaillir son chant, offre les courbes, offre le plein, là où se niche le vide. La Femme créatrice est porteuse de vie. De son monde intérieur, elle enfante ses rêves pour les offrir à l’univers. Elle danse la vie. Le mouvement est sacré. Elle transcende tout ce qui reste figé, elle fait exploser les barrages de l’ancien pour toujours, toujours proposer du nouveau. La Femme créatrice est au service de la « Beauté », celle qui vient de la profondeur de nos ventres. Elle l’a fait émerger dans ces instants fugaces qui ont le goût et la saveur de l’éternité. Je rends hommage à toutes ces Femmes en chemin.

Témoignage de Marjorie qui parle des rituels du moulin.